A 51 ans, Prescott est sans aucun doute l’une des stars de ces nouveaux « écrivains numériques »……..

Quand on lui demande de définir son style, Scott Nicholson dit avec humour qu’il est « comme le Stephen King de Caroline du Nord, en un peu moins connu ». En 1996, ce journaliste qui vit dans la petite ville de Boone publie son premier livre, The Red Church, et connaît un certain succès. Il croyait sa carrière lancée, mais cinq ouvrages plus tard, comme il le dit lui-même, il n’était plus « rentable » et sa maison d’édition l’a laissé tomber sans état d’âme. Lire la suite de l’article (via  www.ecrans.fr)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s